En couv'

Lutte Ouvrière : Joachim Crevat, 27 ans

Rédaction : La Rédaction,
Photo : Rémi BENOIT,
le 6 avril 2022
Partager : TwitterFacebookMail

« Le capitalisme bride le potentiel de l’humanité »

Depuis 7 ans qu’il milite à Lutte Ouvrière, Joachim Crevat attend la révolution qui abolira ce capitalisme qui « bride le potentiel de l’humanité entière ». Aux racines de l’engagement de cet étudiant en chimie, les manifs contre la loi Travail El Khomri. Écœuré par « le mépris et l’humiliation dont les patrons, les politiciens, et la police font toujours preuve envers ceux qui font fonctionner la société », il rejoint LO. Là, il laisse croître ses aspirations révolutionnaires et son rêve d’une « autre perspective politique ». Manifs, piquets de grève avec les ouvriers, il est de tous les événements de nature à donner le pouvoir aux travailleurs. « Ils ne pourront pas s’économiser un combat ; ils doivent absolument s’émanciper pour lutter contre le capitalisme. »

Votre première mesure si vous étiez élu président ?
L’abolition du secret des affaires.

Envisagez-vous une carrière politique ?
Pour faire une carrière politique, Lutte Ouvrière n’est pas le bon choix.

Avec quel candidat, excepté le vôtre, passeriez-vous volontiers une soirée ?
Philippe Poutou ! On a de vraies divergences politiques, mais ça reste une candidature révolutionnaire. On aurait des choses à se dire !

> Revenir à l’article

À lire aussi dans ce numéro

Local de campagne -

Manuel BompardLe catalyseur de Mélenchon

Méconnu du grand public, le Toulousain Manuel Bompard est pourtant un rouage essentiel dans le dispositif de La France Insoumise et l’un des atouts majeurs de Jean-Luc Mélenchon...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-66
En couv' -

Rassemblement National : Thomas Barkats, 21 ans

« Au RN, c'est le même côté social qu’à gauche »

> Lire l'article <
Tribu -

Le chœur kokeliko : les voix des sans-toit

Le chœur Kokeliko est né en 2017 à Toulouse du désir de faire entendre, au sens propre, la voix des gens de la rue...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-66