Format court

Cahiers de doléancesMonsieur le Président...

le 10 juin 2022
Partager : TwitterFacebookMail

Fin 2018, pris dans la tourmente des Gilets Jaunes, le président de la République invitait ses compatriotes à s’exprimer dans des cahiers citoyens ouverts en marge du Grand débat national. Les Français ne se sont pas fait prier, qui ont noirci 600 000 pages. Ces missives au Président écrites au Bic, tracées au stylo plume ou tapées, imprimées et collées, ont été scannées par la Bibliothèque nationale de France et expédiées aux archives des Conseils départementaux.
Il était prévu que leur contenu soit mis en ligne et accessible à tous. Ce ne sera probablement pas le cas. Les responsables du Grand débat avancent des questions de confidentialité, la plupart des messages étant accompagnés des noms de leurs auteurs. Il faudra donc se contenter de la synthèse publiée sur granddebat.fr, qui, si elle a le mérite de consigner les idées, ne dit rien du ton ni de la manière avec lesquels elles ont été exprimées. Pour trouver la chair de ces cahiers, il faut en feuilleter les originaux aux archives. Consultation soumise à dérogation délivrée au nom du préfet… toujours pour des raisons de confidentialité.
La lecture exhaustive des cahiers étant inenvisageable en quelques heures, nous avons pioché au hasard dans ceux de Toulouse, de sa banlieue et des communes éloignées des centres urbains. Il s’agit le plus souvent de cahiers d’écoliers, du genre Super Conquérant à spirales et à petits carreaux. Sur leur couverture, une étiquette avec des intitulés variables selon les communes : Cahier Gilets Jaunes, Cahier citoyen, Grand débat national. Seuls ceux du Conseil départemental sont habillés d’une couverture tricolore spécifique. Dans les dossiers, outre les cahiers, on trouve les courriels des communes attestant avoir ouvert des cahiers demeurés vierges, telles Anan, Labarthe-sur-Lèze, Mauvezin-de-L’isle et bien d’autres.
Ce qui frappe à la lecture, c’est le soin apporté à la rédaction des messages et le respect témoigné au chef de l’État. Les insultes sont rares, souvent écrites en langage SMS. Un petit emblème anarchiste ici et là. Quelques slogans entendus dans les manifs de Gilets Jaunes. Certains ont opté pour de longs inventaires consistant en propositions conjuguées à l’infinitif (réformer l’État, supprimer le Sénat, augmenter les salaires…) d’autres dissertent, dissèquent, argumentent comme s’ils étaient candidats à une élection. D’autres laissent parler les chiffres : la maigre pension qu’ils perçoivent, le peu qu’il reste pour vivre une fois les charges payées. Dans notre échantillon, une majorité de femmes et de retraités, et des actifs de toutes conditions (employés, paysans, soignants, airbusiens). Ils expriment colère, agacement et désespoir avec une dignité sans doute plus conforme à la réalité du pays que les images de casse du samedi sur les Champs-Élysées et les noms d’oiseaux échangés sur les plateaux télé. Les paroles s’envolent…

Cahier de doléances

Punchlines

Que les voix du peuple soit écoutées, et surtout ENTENDUES ! Cahier de doléances, Le Fauga

Nous les pauvres, nous sommes des cons. On se laisse trop faire. Y’en a marre. Vive les Gilets jaunes, sauf les casseurs. (Ceux-là sont nuls) Toulouse. Amouroux-Bonnefoy

Pourquoi gagner plus ? Pour consommer plus ? Ce n’est pas raisonnable pour la planète. Toulouse

Bonjour, pas besoin de formule de politesse. Seule la liste des revendications est importante. Pechbonnieu

En préambule, je citerais le président Pompidou ; « Il faut arrêter d’emmerder les Français ! » Luchon

Un pays n’ira de l’avant qu’avec des citoyens motivés et respectés par leurs dirigeants. Frouzins

M. Le président, le fruit de notre travail doit ruisseler sur notre pays, pas sur des lobbys, des milliardaires et des pollueurs. Fonsorbes

Arrêtez le tout capitalisme. On n’est pas des chiffres ! Bazièges

M. Macron. Diriger, c’est décider sans gérer. Gérer, c’est diriger sans décider. Pensez-y ! Amouroux-Bonnefoy

Propositions

Que le Président, les ministres, les députés aient dans leur cursus un stage de 6 mois dans le bâtiment, les hôpitaux etc. Aspet

Mettre en place un cahier de doléances annuel. Pourquoi pas un cahier informatisé ? Aspet

Service civique obligatoire. Suppression des mutuelles, repeupler les zones rurales. Arrêter de tout gérer depuis Paris. La France, ce n’est pas Paris ! Bazièges

Exiger un casier vierge pour tout emploi dans la politique, le secteur financier, le secteur de la justice. Amouroux-Bonnefoy

Questions

Pourquoi cet acharnement sur les utilisateurs de voiture ? Le Fauga

Quand allez-vous interdire les pesticides ? Bazièges

Hors-sujet ?

Bonjour, nous sommes tellement déçus d’apprendre que la piscine est fermée. J’espère que cela va s’arranger ? Luchon

Ne pourrait-on pas mettre du foie gras aux vœux du Conseil Départemental ? Toulouse – Maison de la citoyenneté

Que dire de tous ces rondpoints inventés à des endroits n’en ayant pas besoin, paradant avec des sculptures soi-disant œuvres d’art payées des fortunes ? Montjoire

Non à la suppression du téléphone portable dans les établissements scolaires. Amouroux-Bonnefoy

Boudu-magazine-68

Santé

Reconnaître le burn out comme maladie professionnelle. Un ingénieur d’Airbus de Drémil-Lafage

Ne laissez pas les cliniques et les Ehpad aux fonds d’investisseurs étrangers. Ils vivent sur le dos de notre sécurité sociale et font payer des dépassements d’honoraires à n’en plus finir. Pechbonnieu

Que l’État donne tout ce qu’il prend sur les successions aux personnels soignants et aux maisons de retraite. Luchon

Sans-culotte

La nuit du 4 août 1789 était celle de l’abolition des privilèges. Il faut une nuit de diminution du train de vie de nos monarques : députés, sénateurs, ministres et secrétaires d’État, présidents et hauts fonctionnaires. Première page du premier cahier, Bouloc

Boudu-magazine-68

Bravo!

M. Le président, j’ai voté pour vous. Tenez bon ! Frouzins

Très cher Emmanuel, on ne se connaît pas, mais j’aime beaucoup ce que vous faites. Même si tout le monde ne le voit pas, je sais que ce n’est pas facile d’être Président. Toulouse – Borderouge

Des comptes

Combien reste-t-il de SDF dans les rues cet hiver d’où ils devaient avoir disparus ? Si avec 6000 euros on est obligé de manger des pâtes (cf une élue LREM), que dire quand on gagne moins de 1000 euros par mois ? Drémil-Lafage

Le Président s’est isolé et doit maintenant ramener à lui la base du pays. Le Premier ministre doit consacrer du temps à des tâches relevant de sa fonction et non à des sujets locaux tels que les 80 km/h. Frouzins

Respectez-nous, écoutez-nous, pensez à nos SDF français, à nos retraités, à nos agriculteurs, tournons-nous vers l’écologie, l’agriculture responsable. Privilégions nos petits commerces, nos marchés, nos agriculteurs. Arrêtez de nous voler !! Pechbonnieu

Presse

Pour des chaînes d’information libres. Frouzins

Dans les années 80, si la télé ne disait rien, si les journaux ne disaient rien, et ainsi de même pour la radio, et bien, on ne pouvait pas savoir. La discrétion suffisait. Aujourd’hui internet est là. Si je veux vérifier par moi-même, je peux. (…) Arrêtez la propagande. Ça ne marche plus ! Toulouse

Plus de manipulations médiatiques = Vérité ! Frouzins

Réel

Après 43 ans de travail dont 20 ans commerçante et 23 ans au régime salarié, je me retrouve avec 850 euros de retraite. Moins que les minima sociaux. Frouzins

Aidez-moi monsieur le Président à trouver un logement. Je ne dors plus la nuit, je ne mange plus. S’il vous plaît monsieur le président, aidez surtout les femmes seules avec des enfants. Mes salutations respectueuses. Toulouse – Borderouge

Je suis retraitée (63 ans). Je vis seule dans un appart T2 (loyer 480€HC). J’ai une retraite de 1050€. Aujourd’hui mon ALS est réduite à 53€. Loyer + charges + frais fixe =799€). Il me reste 306€ par mois. Je regrette vraiment toute cette injustice. Trop, c’est trop. Borderouge

Joints

La légalisation du cannabis serait à elle seule capable de redynamiser l’économie. Prenons exemple sur la Californie où après 90 ans de lutte, seule la légalisation a eu un effet positif. D’autant plus que la France est la 1ere destination touristique au monde. Imaginez seulement les revenus que ces deux activités génèreraient dans un marché encadré ! Bonnefoy

À quand un taux pour le cannabis au volant ? Qu’on puisse fumer 1 ou 2 pétards le soir sans perdre son permis ? On peut bien se bourrer la gueule le soir et repartir au taf le lendemain non ? Et puis, arrêtez de fermer les hôpitaux ! Aspet

Écologie

L’ambition écologique est absente du questionnaire d’internet ! Cornebarrieu

Mettre le partage des richesses au même niveau que l’écologie, car tout est lié. Un intermittent, Toulouse

Poète

On va à Paris
Traversée
Traverser la France
Mobilisation
Un samedi à haut risque
Place nette sécuriser les lieux
Véhicules blindés à roues
Nouvelle stratégie
Ranger les Champs-Élysées
Luchon

Laïcité, religion

Ne jamais remettre en question la loi de 1905 ni faire jouer un rôle politique aux religions. C’est ouvrir la boîte de Pandore.

Justice

Interdire la sollicitation d’une libération conditionnelle pour les terroristes. Suppression de la réduction automatique des peines. Cornebarrieu

Structurer les prisons françaises pour séparer les terroristes des délinquants pour lutter contre le radicalisme. Pechbonnieu

Libérer les habitants des cités de non droit qui subissent la loi des trafiquants de drogue. Le Fauga

Social

Avec Brigitte Lahaie, je souhaite la réouverture des maisons closes. Luchon

Je souhaite que les personnes handicapées soient plus impliquées dans la démocratie pour qu’elles puissent faire entendre leurs droits. Borderouge

Local/global

Stopper le phénomène de métropolisation qui dépossède, confisque le pouvoir des élus qui ne font pas partie du centre. Il faut en finir avec les métropoles château fort et la concentration des pouvoirs. Pechbonnieu

Boudu-magazine-68

Moins d’avions ! Impossible de manger dehors, de profiter du jardin. Aspet

Éducation

Je n’ai pas le droit de vote, mais je pense avoir contribué à l’économie française par mon travail et ma consommation, je me sens autorisée à faire ces doléances aussi. Priorité à l’éducation. Cours de natation, cours de code de la route. Une jeunesse mieux éduquée donnera des adultes responsables. Autoriser les retraites à faibles revenus à faire un petit boulot pour améliorer leur quotidien sans augmentation des taxes et charges. Une Néerlandaise, Boulogne-sur-Gesse

Changez les programmes d’études du lycée ! Amouroux-Bonnefoy

Impôts

Avoir la liberté de donner une partie de nos impôts à un ministère en particulier. Reconnaissance du vote blanc avec obligation de voter.

Fixation d’un salaire maximum dans les grandes entreprises : 30 000€. Ausssonne

Immigration

Lutter contre l’immigration et aider l’Afrique à se développer en remettant d’aplomb le projet d’électrification de l’Afrique de Jean-Louis Borloo. Pechbonnieu

Renvoyer les migrants en situation irrégulière. Cornebarrieu

Agriculture

Supprimer les fonctionnaires et les technocrates qui empoisonnent la vie des agriculteurs par la mise en place de contrôles et de directives aberrantes, démoralisantes et démotivantes. Cornebarrieu

J’te le dis quand même

Un cahier de doléances « de » ou « pour » Macron ? Ça sert à rien de toute façon. Sûrement trop tard ! Suivent 5 pages de propositions sur les transports – Aspet


Les douze propositions les plus mentionnées

1. Baisser la rémunération des élus
2. Mettre en place le RIC
3. Augmenter le SMIC et les retraites
4. Taxer les produits de luxe
5. Imposer les Gafam
6. Rétablir la proportionnelle
7. Supprimer le Sénat
8. Stopper l’immigration incontrôlée
9. Supprimer les avantages des anciens présidents de la République
10. Baisser les taxes sur les produits de première nécessité
11. Nationaliser les autoroutes
12. Lutter contre les lobbys


Boudu-magazine-68

Les cahiers citoyens de 2019 font écho aux cahiers de doléances de l’Ancien Régime dans lesquels Tiers Etat, Noblesse et Clergé consignaient les réclamations des Français avant chaque réunion des États généraux. Voici quelques propositions glanées dans ceux de la Sénéchaussée de Toulouse, datés du printemps 1789… 

• Établir une égalité proportionnelle dans la répartition des impôts
• Assujettir le ministre des finances à rendre compte du produit des impôts et tous autres revenus à l’assemblée des États Généraux.
• Déclarer le ministre du roi responsable envers la Nation des malversations dans les finances, ainsi que les atteintes portées aux droits, tant nationaux que particuliers.
• Perfectionner l’éducation publique et admettre aux écoles et établissements royaux entretenues aux frais de l’état, des élèves de l’ordre du Tiers État, de l’un et de l’autre sexe, au moins en nombre égal à celui de la noblesse.
• Abolir dans la discipline militaire la peine des coups de plat de sabre.
• Reculer les douanes aux frontières.
• Permettre la culture du tabac.
• Établir la liberté indéfinie de la presse par la suppression absolue de la censure.

À lire aussi dans ce numéro

Portrait -

Pierre Baudis, un air de famille

En annonçant sa candidature aux élections législatives les 12 et 19 juin prochain, Pierre Baudis a surpris tout le monde… 

> Lire l'article <
Boudu-magazine-68-pierre-baudis
Récit -

TFCGénération Gambardella

Le TFC a retrouvé sa place dans l’élite du football français. Pour y parvenir, le club s’est appuyé sur son centre de formation

> Lire l'article <
Boudu magazine TFC Ligue2
Enquête -

PMA, un bébé presque toutes seules

En août 2021, la procréation médicalement assistée a été légalement étendue aux femmes en couple avec une femme et aux femmes célibataires...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-68-pma-@laurent_gonzalez