Interview

« Le TFC renaît, et les ultras avec »

le 10 juin 2022
Partager : TwitterFacebookMail

Après 2 ans de purgatoire, le TFC retrouvera la première division la saison prochaine. Une montée qui consacre une idylle inédite qui dure depuis deux ans entre le club et de jeunes fans. Cyril Diot, un ultra de 19 ans, fait partie de ces inconditionnels pour qui le refrain “TFC club de la loose” relève désormais du passé.

Comment expliquer ce nouvel engouement pour le TFC ?
Avant, les ultras et les dirigeants ne se parlaient pas. Depuis l’arrivée du nouveau président, tout a changé, en bien ! On le voit en particulier avec la communication du club qui fonctionne à merveille. Du coup, même en Ligue 2, il y a beaucoup de supporters qui sont revenus.

Même la défaite en barrage l’an dernier n’a pas freiné cet engouement…
Même s’ils ne sont pas remontés en Ligue 1, ils ont fait une saison complète. Nous étions contents et fiers du club. Donc ça a poussé les supporters à y croire et à revenir cette saison. Cet enthousiasme, on le ressent évidemment dans le stade. Il y a plus de monde, les gens chantent, tous les âges se retrouvent. Mais il n’y a pas que ça. Avant le club était un peu maudit. Il y a quelques années, si tu portais un maillot du club dans la rue, tu te faisais charrier, on te disait que c’était bizarre de supporter un club aussi nul. Aujourd’hui les gens viennent vers toi, t’encouragent, te disent « Bien vu le maillot ! »

Le TFC, club de la loose, c’est fini ?
Je crois. On ne le dit plus depuis le rachat par Redbird. Avant, les joueurs ne mouillaient pas le maillot et les dirigeants se moquaient du club. Avec la nouvelle direction, ça va beaucoup mieux. C’est devenu une fierté de soutenir ce club. Le club renaît et nous avec. Et les joueurs sont au diapason.

Ils mouillent le maillot, c’est ça ?
Pas uniquement. À tous les matchs, à l'extérieur comme à domicile, ils prennent le temps de venir nous féliciter, de célébrer les buts avec nous. Ça nous rend fiers et ça nous pousse à continuer.

[caption1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Reportage -

Sens enfant

Si la France est le pays le plus fécond de l’Union européenne, le taux de fécondité des françaises de moins de 30 ans baisse depuis 2015...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-68 @ laurent gonzalez
Enquête -

PMA, un bébé presque toutes seules

En août 2021, la procréation médicalement assistée a été légalement étendue aux femmes en couple avec une femme et aux femmes célibataires...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-68-pma-@laurent_gonzalez
Vite dit -

Cinq questions à Jacques Goba

Fondateur de la marque toulousaine United Souls, Jacques Goba crée des t-shirts éco-responsables à l'effigie de femmes et d'hommes engagés dans la défense des droits civiques...

> Lire l'article <
united souls