L'affiche

Baker combattante

Rédaction : Amélie BEYNAC,
le 7 juillet 2022
Partager : TwitterFacebookMail

Passé le portique de l’expo, on comprend que Joséphine Baker usait de son corps comme d’une arme politique.

Le Musée départemental de la Résistance & de la Déportation propose une exposition inédite consacrée aux engagements de Joséphine Baker. Engagements pour la France libre, l’émancipation des femmes ou contre le racisme. Celle qui a mis à profit son immense popularité de chanteuse et meneuse de revue au service de ses combats, est entrée au Panthéon en novembre dernier. Passé le portique de l’expo, on comprend qu’elle usait de son corps comme d’une arme politique. La Vénus noire posait nue et se jouait des stéréotypes véhiculés par la France coloniale. Sa sensualité et son exotisme maîtrisés ont inspiré les artistes comme Alexander Calder, dont on contemple un mobile de l’icône noire prêté par le Centre Pompidou. Plus loin, on découvre des extraits de sa correspondance avec le général De Gaulle. Chaque lettre de Joséphine Baker est signée de cette étonnante pirouette : « Votre sale petite gaulliste ». Dans une autre salle apparaît dans un cube de verre un souvenir du soutien qu’elle apporta à Martin Luther King : un 33 tours du discours de Washington de 63 dédicacé par l’auteur à son attention. Baker, qui a rendu ses combats pour la paix, l’égalité, la liberté et l’émancipation des femmes universels apparaît parfaitement à sa place dans un Musée de la Résistance plus décidé que jamais à miser sur la transmission des valeurs républicaines. A.B.

À lire aussi dans ce numéro

Récitportage -

Fêtes de village : La grande communion

Les fêtes de village sont de retour en Occitanie après deux ans de Covid. Avec leurs auto-tampons, leurs ventriglisses, leurs DJ saouls et leurs demis tièdes, elles joueront à nouveau...

> Lire l'article <
Boudu magazine 69 Lézat-sur-Lèze
Par Le Mangeur Masqué -

Dossier guinguette

Peur de faire le mauvais choix au milieu de toutes les guinguettes qui rythment l’été toulousain ?

> Lire l'article <
Boudu-magazine-69 guinguette
Conversation -

Ronald Curchod : Romand graphique

D’ordinaire discret, Ronald Curchod nous a reçu dans les deux havres où il passe son temps : son atelier toulousain et le village lotois où il crée, marche et pêche...

> Lire l'article <
Boudu magazine 69 ronald Curchod