retour haut de page

Les + lus

Mobilités : l’impossible entente ?

Hier encore, Robert Ménard était un héros. Célébré à gauche et à droite pour son action à la tête de Reporters sans frontières. Désormais, c’est un salaud. Unanimement condamné par les « bien-pensants » qu’il abhorre, pour s’être ouvert en 2014 les portes de la mairie de Béziers, la 5e ville d’Occitanie, avec une ligne proche du Front National.
Boudu, qui ne croit ni aux héros trop parfaits ni aux salauds trop évidents, lui a proposé de se prêter à l’exercice de la conversation. Nécessaire, mais insuffisant pour cerner cet hyper-maire adepte du faire vite et du parler vrai, personnage étrange, inconvenant, provocateur, franc du collier, faux dur, faux frêle, végétarien, aficionado, à la fois défenseur et pourfendeur des journalistes, ancien trotskiste, ancien socialiste, ancien pompiste et ancien activiste, qui serait devenu prêtre si sa mère ne s’y était pas opposée, et reconnaît avoir appris surle tard à ne plus avoir honte de penser ce qu’il pense.

PAR Sébastien VAISSIERE, Valentin SCHOLZ et Alicia GACH

Photographie de Rémi BENOIT

Nadia Pellefigue : La chalengeuse

Apéros indépendants : Trinquer pour mieux bosser

Réseaux sociaux. Trafic d'influences

Airbus. Plein soleil

Grenier de Toulouse : De l’autre côté de la rocade

Archipel Citoyen : en ordre de marche

Le RAF de Laurent Peyrelade

Un Castets choisi

La tribu du mois

Les liens du sport

Photo Rémi BENOIT

Ils se sont fait connaître en réussissant à attirer le Tour de France pour la première fois de son histoire dans un quartier populaire. Les jeunes de l’association Média Pitchounes ont entre 9 et 17 ans, habitent et sont scolarisés dans le Grand Mirail, à Saint-Cyprien, à Mermoz, mais leur quartier de cœur est désormais Bagatelle. Plusieurs fois par semaine, ils s’y rassemblent pour faire du sport, préparer leur participation à des événements et s’initier au journalisme sportif. Du CM1 à la terminale, ces jeunes s’attachent à défendre l’image de leur quartier, et s’ils ne veulent pas tous devenir journalistes, ils sont tous réunis autour d’une même passion : le sport. Plus qu’une association, Media Pitchounes est devenue pour eux une « vraie famille ».

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.