top of page

À peine ouvert déjà dans BOUDU

C’est LE nouveau resto qui fait parler. Beaucoup parler. Il n’y a qu’à voir la loooooooooooongue file d’attente qui s’étire chaque soir devant YŪJŌ RAMEN depuis son ouverture en janvier. Il faut dire que la promesse est alléchante : manger comme au Japon sans quitter Toulouse. Après avoir patienté sagement quelques semaines, j’ai enfin pu m’installer au comptoir pour démasquer la carte. Attente récompensée ? Verdict !




Écriteaux en kanji, lanternes au plafond, graff à même les murs… Le lieu n’est pas très grand et pourtant, il en met plein la vue avec sa déco stylée et très poussée. Il y a même des enceintes qui diffusent l’ambiance des rues de Tokyo !



Commençons par un totem de la street food japonaise : le poulet Karaage (8€). Panure plutôt bonne, pas trop grasse. Le haut de cuisse (mariné 12 heures) s’effiloche bien entre les doigts. Tout y est. La petite mayo à côté aurait cependant mérité d’être maison (et un peu plus spicy).




Le voilà LE plat qui fait déplacer les foules : le rāmen, une soupe de nouilles avec un bouillon très travaillé. 5 choix disponibles à la carte, dont un végé. J’ai choisi le plus populaire, le Shoyu Tonkotsu, avec échine de porc, œuf mollet mariné, soja et bambou (12€50). Correct et copieux, mais la marge de progression est encore là, notamment sur le bouillon qui manquait d’épaisseur et de caractère.



Si vous arrivez à trouver une place au comptoir, vous aurez une vue bien dégagée sur la cuisine ouverte. Attention, spectacle ! Nouilles qui sautent dans la poêle et flammes qui s’échappent des plaques de cuisson !



Avant de partir, petit tour aux toilettes, très « instagrammables ». Néons de partout et borne d’arcade en libre service. Je suis resté deux heures enferméà l’intérieur. Déso pour ceux qui attendaient devant la porte…



Alors, Yūjō Ramen ?

Dépaysement garanti ! L’impression d’êtreau Japon alors que le Capitole est au boutde la rue. De ce côté-là, c’est une vraie réussite. Reste encore à peaufiner un peu plusles plats, notamment le rāmen, pour fairede ce nouveau spot à fort potentiel, un rendez-vous incontournable pour tous les amoureuxde la cuisine/culture japonaise.

35 rue Léon-Gambetta, ouvert midiet soir du lundi au dimanche





Comentários


bottom of page