top of page

À peine ouvert déjà dans Boudu !

Combien de cocktails, de verres de vin,ou de demi-pêche (c’est pour moi, ça) ont coulé dans les verres du PAPAGAYO ? Impossible à chiffrer tant ce bar situé pile juste en face de la fac de droit aura accueilli nombre d’étudiants et de jeunes toulousains, toujours prêts à décompresser sous l’effet d’une bonne pression. La fermeture inattendue en décembre dernier de ce spot historique n’aura heureusement pas duré longtemps. Nouveau nom pour une nouvelle vie : voici le MAMAGAYO. Trois amies pour relancer le lieu, avec du pop dans la décoet du bistrot dans la cuisine.




Première bonne surprise : le menu complet du midi s’affiche à 19€. Un tarif digne de 2018, ce bon vieux monde d’avant, sans inflation ni travaux dans Toulouse (LOL). Voyons voir maintenant ce que ça donne dans l’assiette.


Vu que je n’étais pas très « gaspacho de légumes verts », j’ai opté pour l’autre entrée proposée à la carte : la salade de pommes de terre crispy, oignons rouges, concombre et herbes fraîches. Pas de prise de risque, on est dans l’efficacité efficacement efficace.C’est bon, rien à dire.


Pièce de viande généreuse, une échine de porc confite très fondante, et quelques jolis champignons pour assouvir ma faim. Belle assiette ! Petite faute d’accord tout de même avec cette crème de carottes qui n’avait pas besoin d’être vanillée pour exister.


Face à moi, un smash burger. Oui, j’ai su lui résister (si, si j’vous assure). Caramélisation réussie de la viande, frites maison, et bun maison volumineux. Limite un poil trop.


La touche sucrée indispensable avant de reprendre le dur chemin de la vie : un moelleux au sésame, un tantinet trop raide. Il peut heureusement compter sur la présence d’un caramel au beurre salé et d’une crème fouettée pour jouer de gourmandise.


Alors, le Mamagayo ?

Très content de voir ce resto-bar reprendre vie, avec une vraie envie de bien faire, et une proposition plutôt correcte côté cuisine à l’heure du déjeuner (le soir, c’est plutôt en mode tapaset festif avec notamment des DJ sets le week-end). Ça me donnerait presque envie de reprendremes études de droit, tiens. J’ai dit presque…

46 place Anatole France, ouvert du lundi au samedi




Commentaires


bottom of page