top of page
  • BOUDU

Chef. Hamid Miss passe à table

Votre premier émoi gustatif ? Des petits pois avec de la sauce tomate dans une boite de conserve.

Le plat que vous détestiez enfant ? Le riz. On en mangeait tout le temps mais on ne savait pas le cuire.

Votre madeleine de Proust ? Purée de févettes.

Le plat le plus difficile à réaliser ? Blanquette de veau.

Votre plat « signature » ? Cassolette de tête et pieds de veau.

L’aliment que vous préférez ? Le navet pour sa légère amertume.

Celui que vous détestez ? Le soja en grain.

Les pires associations ? Utiliser le miel.

Votre pêché mignon ? Les anchois.

Vos sources d’inspiration ? Tiffaine, ma femme.

Le piège en cuisine ? Faire une cuisine d’assemblage, un plat pour qu’il soit joli en oubliant le goût.

Le pire souvenir en cuisine ? A l’ouverture de la Pence Douce, il y avait trop de monde. C’était vraiment de l’abattage.

Ce que vous inspire Trip Advisor ? Les heures sombres de notre Histoire, la délation. Heureusement que l’on n’est pas en guerre…

Votre penchant alimentaire honteux ? Les sodas.

Le plat ou le produit pour lequel vous êtes prêt à faire 100 km ? Des sardines grillées au feu de bois sur le port de Kenitra.

L’homme ou la femme avec qui vous aimeriez dîner en tête-à-tête ? Pierre Gagnaire.

Votre mentor ? Olivier Roellinger.

Le chef que vous admirez le plus ? Anne-Sophie Pic pour son parcours.

L’aliment le plus bizarre que vous ayez mangé ?

Des maniocs, des racines en Afrique. J’irai un jour en Papouasie pour comprendre l’intérêt !

Si vous étiez un ustensile de cuisine ? Une lame de cutter.

La Pente Douce, 6 rue de la Concorde

Comments


bottom of page