top of page

#Editrice : Marion Escudé

Dernière mise à jour : 11 janv.

Parler d’écriture, de livres et d’édition sur TikTok, c’est le pari que s’est lancé la jeune Toulousaine Marion Escudé, alias @marion.miralta, éditrice freelance et influenceuse littéraire aux 200 000 abonnés. 



Un jeune amateur de poèmes décide un jour pour séduire une femme, lectrice de livres d’aventures, de lui décrocher la plaque de la rue Jules-Vernes à Toulouse. Ce coup de folie n’est pas l’incipit d’un roman d’amour, mais l’histoire vraie des parents de Marion Escudé. Après quatre ans passés dans sa Russie natale, elle grandit à Toulouse entourée de livres. À la maison, chacun a son marque-page et son soir de lecture pour lire les tomes d’Harry Potter. « Avec mes sœurs et ma mère, on se menaçait de spoiler la suite ! ».


Adolescente, Marion Escudié ne sait pas quelle voie emprunter : « Comme je bricolais tout le temps, mes parents m’imaginaient ingénieure. J’ai fait S à Fermat. Résultat, au bac j’ai eu 6 en maths… et 18 en français. »


Après le bac, ce sera donc finalement une hypokhâgne à Saint-Sernin, un début de licence de géo, et un bout de prépa commerce avant l’histoire de l’art, la philo, et enfin l’édition. « J’ai toujours mangé des livres. Je me suis dit que je pourrais peut-être les cuisiner ! » En janvier 2021, elle devient éditrice freelance. De la cuisine pour Hachette, de la philo, des sciences humaines, un livre sur Luc Ferry… Les contrats s’enchaînent, en partie grâce aux réseaux sociaux. « J’ai compris que je devais incarner ma page. Donc je me suis filmée. » En quelques mois, son compte Tiktok @marion.miralta dépasse les 200 000 abonnés. Marion devient une influenceuse littéraire, incarnation française du phénomène #booktok, et promotrice du dépoussiérage des métiers de l’édition : « Le vieil éditeur en costard cravate derrière son bureau, c’est presque terminé…». Celle qui va lancer la prochaine session de son Campus Miralta, formation littéraire en ligne, aimerait créer prochainement une maison d’édition pour remettre au goût du jour les livres en occitan.

bottom of page