top of page
  • BOUDU

L’abeille emballe

Du pays des kiwis à la Ville rose

C’est en Nouvelle-Zélande que le couple découvre le concept de « bee’s wrap », un papier enduit de cire d’abeille qui permet de conserver les aliments. « Lors d’un voyage a vélo en 2013, nous avons rencontré une famille qui utilisait ce produit, explique Faustine. De retour en France, nous avons été surpris de voir que l’emballage n’était pas commercialisé. L’acheter à l’autre bout du monde aurait été incohérent et polluant, alors nous avons créé notre propre recette dans notre cuisine. En 2016, Abeillons était né. »

Moins de déchets, plus de vaisselle

La grande nouveauté réside dans le fait de pouvoir laver et réutiliser l’emballage. « Ce principe permet d’éviter des tonnes de déchets. La feuille se lave au savon de Marseille ou au liquide vaisselle écologique. » Pour ces produits, le lave-vaisselle est proscrit : la cire fond à 65°C.

Le papier alu est mort, vive la cire d’abeille Pour la création d’une feuille, le coton écologique est enduit d’un mélange de cire, de résine de pin et d’huile d’olive. « Avec la chaleur des mains, le tissu devient malléable et s’adapte au récipient », détaille Faustine. « Nous sommes très vigilants quant aux problèmes liés aux abeilles, avertit Jérémy. Nous n’achetons que le surplus de cire à des apiculteurs locaux. »



Une durée de vie de six mois

Que ce soit la feuille de 18 cm ou le sachet maxi format, les produits Abeillons sont conçus pour être utilisés quotidiennement durant six mois. Après cette période, l’emballage sera moins adhérent.

bottom of page