top of page

Pierre Papier Pinceaux

Dernière mise à jour : 16 févr.

7h00 en plein centre-ville de Toulouse, comme chaque semaine, les colleuses se retrouvent. Issues d'horizons différents, elles constituent la partie visible du mouvement, né de la lutte contre les féminicides qui s’est développé à Toulouse fin 2019 : « Nous sommes plus de 200 en ligne et réellement moins de 30 à participer aux collages ». Leur objectif ? Dénoncer et interpeller. En cette douce matinée de février, à l'approche d'une patrouille de police, Ambre, la briefeuse du jour, prévient : « S'ils vous interrogent, vous faites les bébêtes. Une fille ce n’est pas très intelligent, si ». Le ton est donné, pinceaux à la main, masque sur le nez et colle artisanale dans le sac, Ambre, Luz, Marion, Louise, Christal et Camille sont prêtes à sillonner les rues de la Ville rose. Photos : Orane BENOIT



Comme le précise la charte du collectif, la thématique des collages a été exposée la veille dans une conversation privée. Aujourd’hui, elles collent en soutien à Julie, cette jeune femme qui a accusé 22 pompiers de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris de l’avoir violée alors qu’elle était mineure.





Toutes les semaines, c’est un nouveau groupe qui se forme à la recherche des murs immaculés de la ville. Dans le feu de l’action et toujours avec le sourire, le club des 7 répond aux questions de quelques passants. C’est bon signe car pour elles « un collage réussi, c’est un collage qui se voit ! » 





Depuis leur balcon, deux hommes sont interloqués par l’agitation de l’équipe, puis une femme et un homme s’avancent vers elles : « Vous n’avez pas

le droit de faire ça, c’est un bâtiment municipal. Prenez rendez-vous avec Moudenc ! » Calmement de pédagogie les filles expliquent que « ce n’est que de la farine, de l’eau et des feuilles ! » L'homme, embarrassé, finit par les encourager « Allez-y prenez toutes les photos qu’il vous faut ! » juste avant de leur signaler l’arrivée des policiers. Il est temps pour le groupe de se disperser dans les rues et de poster sur leur compte instagram @collages_féministes_toulouse le résultat de cette session.





Comments


bottom of page