top of page
  • BOUDU

Pifomètre de la semaine #5


Antoine Maurice : En baisse Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour la tête de liste d’Archipel Citoyen. Désormais le mieux placé, d’après les sondages, pour arriver en tête de la gauche au second tour dimanche prochain, Antoine Maurice voit les attaques se multiplier… parmi ses rivaux qui lui reprochent notamment un manque de clarté sur le 3e ligne de métro. Sans parler de l’appréciation du Réseau action climat plus favorable au programme écologique de Nadia Pellefigue qu’à celui d’Archipel.

Pierre Cohen : Stable

Le candidat de Pour la cohésion, l’autre choix a connu une semaine contrastée. Mis en cause, chez nos confrères de Médiacités, par d’anciens camarades de Génération.s pour n’avoir pas favorisé l’union avec Archipel Citoyen, il reçoit le soutien officiel de Benoit Hamon, le président du parti, dans son aventure municipale.


Nadia Pellefigue : En hausse Sans doute piquée au vif par le sondage de la semaine dernière, la candidate d’Une Nouvelle Énergie pour Toulouse a depuis changé de braquet et de registre. Forte d’une enquête menée par le Réseau action climat qui juge plus favorablement son programme en matière écologique que celui de ses autres concurrents, Nadia Pellefigue a réorienté ses flèches vers Archipel Citoyen exhortant les Toulousains à «  préférer l’original à la copie ». Sans doute risqué dans la perspective de l’union à venir mais nécessaire pour espérer renverser la vapeur dans 9 jours.

Franck Biasotto : Stable

Le candidat de Toulouse Belle & forte avait traversé le week-end dernier les marchés toulousains dans le sillage d’une banda pour donner un petit coup de fouet à une campagne. Cette semaine il est le premier des « grands » candidats à avoir tenu son meeting d’avant premier tour. On ne pourra pas lui reprocher d’avoir tout tenté pour se démarquer.


Jean-Luc Moudenc : Stable Le candidat d’Aimer Toulouse dit ne pas accorder d’importance au sondage. Soit. Il n’en reste pas moins que le maire de Toulouse a concentré son attention, cette semaine, sur le nord de Toulouse, proposant notamment d’y construire un parc en lieu et place d’une concession automobile. Hasard ou pas, il s’agit du seul secteur de la ville où une majorité d’habitants (51%) ne souhaiteraient pas sa réélection d’après notre sondage diffusé début février…


Quentin Lamotte : En baisse Aucun meeting public, aucune prise de parole médiatique, le candidat du Rassemblement national, qui ambitionne toujours une accession au second tour dans une semaine, continue à briller par sa discrétion dans cette campagne électorale.

Comments


bottom of page