top of page
  • BOUDU

Théâtre Garonne – Le choix de Stéphane Boitel

Dernière mise à jour : 7 févr.



Relativ Calm – 14 au 17 décembre « Lucinda Childs et Robert Wilson sont de grandes figures mondiales de la danse et du théâtre. Ce Relativ Calm, créé dans les années 80, est recréé sous l’impulsion de ses auteurs et du Garonne, avec un nouveau casting et l’ajout d’une partie supplémentaire. C’est donc à la fois une nouveauté et une pièce du répertoire. »


Constellation Fanny de Chaillé – 4 au 14 janvier « On aimerait rendre systématique cet exercice de la constellation qu’on tente ici avec Fanny de Chaillé. Quinze jours de programmation qui sont un lien, une passation, une transmission, et permettent de découvrir l’univers d’un artiste connu et, à travers lui, des artistes moins connus. ça commence avec Une autre histoire du théâtre (traversée de l’histoire du théâtre du XXe siècle, didactique et en même temps théâtrale, enlevée et déconnante), ça se prolonge avec des lectures de Pérec, de Paulina Panassenko, un concert réunissant le poète Pierre Alferi et le musicien Rodolphe Burger. On verra aussi une interprétation de la leçon inaugurale que Michel Foucault a prononcé au Collège de France en 1970, donnée gratuitement en amphi à Sciences Po et à l’université Jean-Jaurès. »


Encantado, de Lia Rodrigues – 2 au 4 février « Le spectacle de l’une des chorégraphes brésiliennes les plus réputées dans le monde, présenté avec La Place de la Danse. On connaît la valeur de son travail mais on est toujours surpris par le résultat final de ses créations. Encantado est une traversée des questions qui tiraillent le brésil contemporain (climat, politique, environnement) dans laquelle se retrouvera forcément le spectateur toulousain d’aujourd’hui. »


AILLEURS


Carte Noire nommée désir – 8 au 10 février au Sorano

« Il faut découvrir Rébecca Chaillon. C’est une artiste martiniquaise qui travaille sur le corps en général et sur le corps noir féminin en particulier. Elle le fait avec beaucoup d’originalité et sans jamais tomber dans les clichés. Je n’ai pas vu le spectacle, mais je connais la force incroyable de son théâtre, et je ne doute pas que cette œuvre sera très réussie. »


Comments


bottom of page