Boudu 47 – Mars 2020

34,50

EN COUV’. L’heure de vérité – Boudu
Il fallait bien un numéro presque entièrement consacré à ces élections municipales 2020 pour en saisir les enjeux et s’en amuser un peu. À Toulouse comme dans les autres communes de l’agglo, Boudu s’est employé à explorer le présent, fouiller le passé et envisager l’avenir, pour donner matière à penser et à sourire. Le reste se jouera dans les urnes les 15 et 22 mars prochain.

PHOTO-LÉGENDE. Avant l’incendie
L’incendie qui a chassé 500 migrants de leurs logements de fortune début février a ému la ville tout entière. Quelques mois avant que ce squat du 44 avenue de Muret ne soit la proie des flammes, nous avions passé quelques jours sur place pour y saisir en images la vie de ses occupants.

BEAUX-ARCS. Retour en grâce
La réouverture du musée Ingres-Bourdelle de Montauban invite à poser un regard neuf sur le sculpteur montalbanais Antoine Bourdelle, disciple de Rodin, maître de Giacometti, et auteur d’un Héraklès archer cher au cœur des Toulousains et des écoliers.


EDITO. C’est maintenant

L’instant de vérité est arrivé. A l’issue d’une campagne jugée trop courte par certains et trop longue par d’autres, le moment est venu de choisir qui, parmi les 12 candidats qui se présentent au scrutin municipal, va diriger les affaires de la ville (et sans doute de la Métropole) durant les six prochaines années. N’attendez pas de nous de longs sermons sur l’importance de glisser un bulletin de vote les 15 et 22 mars prochain, ce n’est pas le genre de la maison. Chacun est libre de voter ou de s’abstenir, et c’est très bien ainsi. Chez Boudu, ce mois-ci, nous nous sommes modestement employés à proposer un autre regard sur l’élection à venir. Comment ? Notamment en nous intéressant à l’histoire des maires de Toulouse. De Joseph de Rigaud, le premier d’entre eux, à la famille Baudis, en passant par Étienne Billières ou Albert Bedouce, on y apprend qu’en matière de politique, on n’a rien inventé, surtout pas les trahisons. On a également voulu savoir qui étaient ces hommes et ces femmes qui se sont laissés tenter/convaincre, à une période où la politique n’a pas vraiment bonne presse, d’entrer dans l’arène. On a enfin penché la tête pour voir ce qui se passait de l’autre côté de la rocade. Parce que contrairement à ce que certains pourraient penser, chez Boudu, on n’ignore pas qu’il y a de la vie hors de Toulouse !

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Additional Information

Type

Papier, Pdf