Boudu 61 Octobre 2021


Portrait - La femme de l'onde
Anne-Marie de Couvreur a commencé par nager sans relâche avant de lâcher les bassins pour la pension chez les sœurs. C’est finalement dans les radios d’entreprise et dans l’entreprenariat qu’elle a connu la réussite avec un management viril mais correct. Portrait d’une femme pressée, créatrice de AirZen, la première radio positive à émettre sur le Dab+.

Conversation - Mal en campagne
Le Toulousain Laurent Mauvignier est l’un des meilleurs romanciers contemporains. Dans cette conversation fleuve, il dévoile sans pudeur son processus créatif, et raconte le désarroi d’un provincial à Paris, et les plaisirs d’un Tourangeau à Toulouse.

Photolégende - Rural Trip
On se sent en plein Gers mais on est en plein Blagnac. On croirait des panoramas du Middle West mais on est à deux pas de la Zac Andromède. On se sent ailleurs mais on est ici. Voyage aux Quinze-Sols, l’âme rurale de la métropole.

Interview - Évolutionnaire
« Quand ça ne me plaît pas je détruis ma toile. Je ne veux pas laisser derrière moi des œuvres de mauvaise qualité. »

Quoiqu’en disent les Cassandre, il flotte, en cette rentrée, un parfum de reprise. Économique, culturelle, politique, sociale Partout des initiatives fleurissent, des projets renaissent, des visages réapparaissent, de l’audace repointe le bout de son nez. Dans un certain désordre, voire une cacophonie – une énergie diront les plus optimistes – qui sied bien à la période que nous traversons et qui est finalement à la mesure de la frustration emmagasinée pendant un an et demi.
Si la rédaction s’est émue de la prise de conscience des serveurs, extasiée de la prouesse technique du spectacle de Kader Belarbi et trouvé (enfin) dans la venue à Toulouse de La Dame à la Licorne une occasion de fanfaronner, elle a aussi voulu s’intéresser à un de ces territoires devant lequel on passe tous les jours sans même prendre le temps de le regarder, les Quinze-Sols à Blagnac.
Dans cette zone située à tout juste 25 minutes de la place du Capitole, où l’on n’a pas attendu la crise du Covid-19 pour mettre du bon sens dans nos pratiques, les gens semblent hermétiques au temps qui passe. Ou plutôt aux effets de mode. Une manière d’appréhender la vie qui nous amène à croire, chez Boudu, que tout n’est pas perdu…

Effacer

Découvrez nos autres numéros