Boudu 67 Mai 2022

En couv’ - Si loin, si proche
La Région Occitanie promet de devenir le premier territoire à énergie positive d’Europe en 2050. Pour y parvenir elle entend multiplier éoliennes, panneaux solaires et centrales biomasse, dans des communes dont il faudra convaincre les habitants. Un programme baptisé RéPOS, qui ne sera pas de tout repos.

Reportage - Réalécologik
À Roquefort-des-Corbières, commune fouettée toute l’année par l’autan, on est engagés depuis 20 ans dans les énergies renouvelables. Un projet de panneaux photovoltaïques dans les vignes fait pourtant grincer les dents de certains habitants. Histoire d’un dilemme entre cœur et raison, principes et portefeuille.

Rétro-reportage - Plein soleil
Physicien visionnaire et savant humaniste, le Haut-garonnais Félix Trombe a domestiqué l’énergie du soleil dans les années 50. La France lui doit le plus grand four solaire du monde, toujours en service à Odeillo (66), où les chercheurs d’aujourd’hui inventent les centrales solaires de demain.

Interview - Nouveau nouveau monde
« On apprend aux musiciens à ne pas déborder. Or, la jeunesse aime quand ça déborde. Le non-spectacle qu’est devenue la musique classique ne peut pas l’intéresser »
Renaud Gruss, administrateur de l’orchestre de chambre de Toulouse.

Les conclusions du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat publié début avril ont beau être sujettes à interprétations, nul n’en conteste le fond ni le caractère alarmiste. Plus que jamais la situation exige une réaction immédiate des politiques, industriels, financiers, agriculteurs, pour garder le « monde vivable » comme le dit Hoesung Lee, le président du GIEC. Un cri d’alarme, un de plus, auquel s’ajoute la question de la souveraineté énergétique, brusquement remontée en haut des préoccupations depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. L’Occitanie, région « bénie des dieux » selon Jean-Marc Bouchet, l’un des pionniers des énergies renouvelables dans notre pays, n’a pas attendu le conflit entre Kiev et Moscou pour comprendre les vertus de la filière EnR pour moins dépendre des autres. Mais des obstacles demeurent. La faute à un modèle français trop pensé par et pour le nucléaire, bien sûr. Mais pas seulement. Car comme nous le rappelle David Augeix dans ce numéro intégralement consacré au sujet, l’Occitanie est une région difficile à toréer :  « L’acceptabilité y est peut-être plus compliquée qu’ailleurs parce que ses habitants en sont fiers. » L’identité et le caractère, freins au développement des énergies renouvelables ? À vous de juger…

Effacer

Découvrez nos autres numéros