top of page
  • BOUDU

Européennes : Les Fers de Lance

Dernière mise à jour : 13 juin

Depuis plusieurs semaines, ils arpentent inlassablement et par tous les temps, marchés, bouches de métro et sorties d’école pour tenter de convaincre les Toulousains de voter le 9 juin pour les élections européennes. Boudu a suivi ces militants de terrain qui ne ménagent pas leur peine et essaient de faire fi de l’indifférence ambiante pour défendre les couleurs de leurs partis.



6 mai, Jean-Jaurès

Le bonnet de Mireille 

Il  est un peu plus de 18 heures quand Mireille et Youssef se retrouvent, en haut de la station Jean-Jaurès. Sourire aux lèvres et bonne veste au cas où le temps leur jouerait des tours, ils sont prêts, même si le rendez-vous initial, au métro d’Esquirol, s’annonçait plus « tranquille » . C’est au tour de Yohan, candidat LFI pour les élections européennes en Occitanie, de les rejoindre. Livreur Uber Eats, il ne manque pas d’enthousiasme en arrivant chargé d’un gros tas de tracts. Pour lui, le tractage, c’est la base, ne serait-ce que pour informer « qu’il va y avoir une élection ».

Pourtant, la foule pressée semble indifférente. Seuls quelques regards s’attardent sur les tracts. Plus rares encore sont ceux qui engagent la conversation.

« Bonjour madame, pour les élections européennes du 9 juin ! », Mireille répète sans relâche cette phrase à chaque personne qu’elle croise. La retraitée semble la plus motivée. « Militer est un devoir, sinon le monde s’écroule !  » Coiffée d’un bonnet rouge et vêtue d’une veste avec autocollant aux couleurs du parti, elle semble partante pour débattre : « C’est un besoin de faire comprendre à quel point il est important de voter et de prendre part à la vie politique. Tout ça dans la bonne humeur ! »

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à boudulemag.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page