top of page
  • BOUDU

La Grainerie – Le choix de Serge Borras

Dernière mise à jour : 7 févr.



À LA GRAINERIE


À l’Est de Nod, les 7, 8 et 9 octobre (Biennale Internationale des Arts Vivants, avec la ville de Saint-Orens et l’USINE) « Conçue comme une expérience à vivre autour de la discipline contorsion, A l’Est de Nod propose de partager pendant 20 mn ou 4 heures un triptyque qui part à l’exploration de nos limites. Entrez, savourez, revenez. »


Desprès de tot – PSIRC – le 15 octobre à la Grainerie, le 19 aux Mazades, le 21 à l’Escale « Compagnie catalane associée à la Grainerie, les PSIRC cultivent une écriture du cirque comme un manifeste, fidèle à leurs identités. Avec une bonne dose d’humour, ils ont écrit, sur le mode de la saga, une fin du monde digne de la rencontre entre nos grandes mythologies et celles que notre monde moderne choisit d’inventer. On déguste les épisodes un à un ou on vit la série toute entière. »


OMÂ OU…, Cie Bolbol – 22 octobre « Omâ ou les privilèges de la patate explore le hasard de nos origines et les privilèges qui en découlent. Avec honnêteté et autodérision, l’artiste irano-allemande cherche à démasquer l’absurdité des catégorisations. Le jonglage, le mouvement et la parole se complètent pour manifester la beauté de se compliquer la vie pour être entièrement soi-même. »


AILLEURS


Soon, Cie Le Club Dramatique – le 20 janvier au théâtre des Mazades «Une pièce en apparence toute simple qui aborde notre asservissement aux univers parallèles que nous amenons désormais partout avec nous. »


Portrait sans paysage, Nimis Groupe – du 12 au 14 octobre au théâtre Sorano « Un théâtre de combat. Parce qu’il faut marteler qu’il n’y a pas d’étranger sur cette terre. Fuir une guerre, un désastre, la faim, n’est pas un crime, avec ou sans papiers. Le Nimis interprète une parole longuement recueillie auprès de personnes en situation inhumaine d’enfermement et de celles et ceux qui font fonctionner ces centres et tentent d’y insuffler de la vie. »


Comments


bottom of page