top of page

La table à (re)découvrir

«Chaque mois, Le Mangeur Masqué pimente l’actu food ! Retrouvez-le également sur Instagram (@le_mangeur_masque) »



Saison 4 pour La Pétanque des Copains.La mini-guinguette rempile comme chaque étéà proximité du Jardin des Plantes. Un cadre parfait, avec ce qu’il faut de verdure et de tranquillité. Beaucoup de charme, et pas mal d’atouts (en dehors du fait que les Stadistes Antoine Dupont et Cyril Baille soient associés dans l’affaire). D’abord, une taille humaine très appréciable. Pas besoin d’empiler les gens. Un sentiment qui tranche clairement avec les autres spots de plein air au centre de Toulouse et leur côté « usine » qui donne souvent la désagréable impression d’être pris pour un touriste dans sa propre ville… La carte sait aussi se différencier : resserrée (la cuisine est toute petite donc il faut s’adapter) avec une dizaine de tapas d’inspiration basque espagnole ou italienne : pâté au piment d’Espelette, txistorra (une saucisse légèrement épicée), gnocchi frits et farcis de pesto et mozzarella en provenance de l’épicerie la Nonna Lina, stracciatella à saucer… Et si manger ne suffit pas, vous pouvez aussi taquiner le cochonnet sur la grande esplanade à l’heure de l’apéro. Pas besoin de venir avec vos boules de pétanque, on vous les prête sur place ! Esplanade Alain-Savary


En bref :


Boni & Fries      

Nouveauté dans le ventre des Halles de la Cartoucherie : un spot entièrement dédié à la street food de la mer. Cinq burgers à la carte, dont un smash au thon qui arrive à bon port, même si le poisson, cuit et écrasé sur une plaque bien chaude, perd un peu de sa saveur dans la traversée. Présence d’un Lobster Roll (sandwich au homard). Frites maison, c’est toujours un bon point. Un poil cher quand même pourde la street food (comptez entre 10€et 16€ selon le burger). 10 Place de la Charte des Libertés Communale


Spritz e Polpette        

Les ramblas « s’italianisent » avec l’ouverture récente (la 1re en France) d’un spot à polpette (boulettes) avec au choix, base pain, pomme de terre ou morue. Pas mauvais en soi, mais pas très nourrissant. Sauces en retrait (ragu napolitano un rien acide, cacio e pepe trop liquide). Frites surgelées. Spritz sympathique (plein de recettes différentes) mais servis dans des gobelets en plastique... 66 Allées Jean-Jaurès


Basta        

Toulouse, nouvel eldorado pour les pizzerias. Elles sont partout. Jusque dans ce petit local qui a ouvert récemment derrière le marché couvert de Saint-Cyprien. Pâte maison, fermentation 72 heures. Belle épaisseur sur les bords (moi, je les mange !), fine au centre, bien digeste. Garniture en quantité respectable avec des produits sourcés en direct de l’Italie. Seul bémol : à manger uniquement à emporter ou en livraison. Pas (encore) sur place.33 rue Varsovie


À picorer:

Joyeux anniversaire au Loup Blanc, le bar à cocktails (18 rue Nicolas-Bachelier) fête ses 4 ans ! L’excellente épicerie italienne La Nonna Lina ouvre une nouvelle boutique au Capitole (19 rue Sainte-Ursule). Nouveauté de l’été à Biquet Plage (Leucate) ? Un bar à croquetas ! Le très bon spot à croque-monsieur MAM quitte Victor-Hugo et cherche son nouveau local. Le Petit Bikini, la très cool guinguette de la salle de concert de Ramonville, a lancé sa saison estivale.

Comments


bottom of page