top of page

Monde nouveau

Au sein de la génération Z, ils sont de plus en plus nombreux à renoncer à voyager en avion pour réduire leurs émissions de carbone. Boudu a rencontré trois d’entre eux, à quelques heures de leur départ en vacances.


Amalia Wiederkehr

À 22 ans, elle s’est lancée dans des études de sophrologie pour monter son propre cabinet. Depuis plus d’un an, cette jeune femme pétillante aux cheveux bouclés a choisi de voyager sans prendre l’avion. « Maintenant je réfléchis si j’ai vraiment envie d’aller quelque part car plus le trajet est long plus ça demande du temps. » Pour elle, il ne suffit pas de repenser sa façon de se déplacer mais il s’agit de donner un sens nouveau au voyage. Originaire de Saint-Jean-de-Luz, Amalia a une définition bien à elle : « Voyager c’est un road-trip qui peut se faire à trois heures de là où l’on vit. Nul besoin d’aller bien loin ». Une vision née au contact de ses deux grands frères qui pendant les confinements « se sont beaucoup documentés sur la crise climatique. Petit à petit ça m’a aidée à me questionner ». Le déclic est intervenu deux ans plus tard lors de ses études à Prague où elle rencontre un garçon venu en bus : «Je me suis dit que c’était possible de voyager sans prendre l’avion. » Elle décide elle aussi de faire le retour en bus. « 24 heures, de trajet, c’était long, d’autant que j’étais très chargée après 6 mois d’études. Mais j’ai estimé que je pouvais consacrer une journée pour rentrer », dit-elle fièrement. Habituée des voyages itinérants, ses parents lui ont donné le goût de la liberté : l’Espagne, le Portugal, l’Italie ou encore l’Alsace, autant de kilomètres à ajouter au compteur de la voiture familiale. « On a toujours voyagé en voiture pour être libres d’aller où on veut. Et parce qu’avec trois enfants, c’est plus pratique. » Aujourd’hui, elle assure ne plus avoir envie de partir loin de la France tout en reconnaissant que c’est plus facile quand on vit au Pays Basque : « Vivre au bord de l’océan est une chance. Chez moi c’est les vacances toute l’année, alors pas besoin d’allerà l’autre bout du monde pour profiter. »

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à boudulemag.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page