top of page
BOUDU 60

En couv’ - AZF, quelle place dans l’Histoire ?
Le 21 septembre 2021 le hangar 221 de l’usine AZF volait en éclat, et avec lui l’illusion que Toulouse était à l’abri des crises et des tragédies. On a d’abord pansé les plaies, puis on a cherché des coupables. Une fois les procès terminés il a fallu entretenir le souvenir. 20 ans après, le drame prend peu à peu sa place dans l’Histoire de notre ville, au milieu d’autres drames et d’épisodes heureux.

 

Portrait - Avocat sauce piquante
Ludovic Rivière veut rapatrier les fils et filles de djihadistes français engagés dans les rangs de l’État Islamique en Syrie, et dont la France ne veut plus. L’avocat toulousain a même appelé la Cour pénale internationale à ouvrir une enquête pour « complicité de crimes de guerre » contre Emmanuel Macron.

 

Vécu - Retour en boîte
Après tant de confinements, tant de frustrations, tant de privations, les noctambules s’étaient promis la grosse chouille, la folie, la bringue ultime pour la réouverture des boîtes au début de l’été. Hélas, le Covid, les QR et les habitudes ont rendu la fête un peu molle. On le sait : on y était.

 

Rencontre - Bascules
« Ma femme était enceinte. Je me suis dit : est-ce qu’on a bien fait ? Si ce qu’on vit est la bande-annonce de ce qui nous attend, à quoi ressemblera le monde dans lequel grandira notre fils ?  » L’écrivain Pascal Dessaint à propos des pensées qui lui ont traversé l’esprit au moment de l’explosion d’AZF.

 

Le 21 septembre 2001 demeurera-t-elle, à jamais, une date gravée dans la tête de tout Toulousain qui se respecte ? À quelques jours de commémorer le 20e anniversaire du plus grave accident industriel survenu en France depuis l’après-guerre, la question divise. Entre ceux qui considèrent que l’évènement a (déjà) trouvé sa place dans la grande Histoire de Toulouse, et ceux qui estiment que le temps finira par effacer ce douloureux moment de la mémoire collective, Boudu a essayé de se forger sa propre opinion.
Une évidence saute aux yeux : il ne semble pas excessif d’évoquer, à Toulouse, un avant et un après AZF. Et quoiqu’en disent ceux qui prétendent avoir tourné la page, la cicatrice reste bien visible, comme une tâche, indélébile. L’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen en 2019 et la catastrophe du port de Beyrouth en 2020 sont d’ailleurs venues douloureusement rappeler le traumatisme du 21 septembre, et confirmer que l’on tire, hélas, trop rarement les leçons du passé.

BOUDU 60

PrixÀ partir de 3,00 €
    bottom of page