retour haut de page

Pierre Cohen

Moi, maire de Toulouse #4


Temps de lecture 3 min

Boudu a proposé à chaque candidat de se plier à l’exercice de l’anaphore rendue célèbre par François Hollande lors du débat télévisé de l’entre deux-tours l’opposant à Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2012. Cette semaine, Pierre Cohen.

Moi maire de Toulouse, le devoir climatique guidera mon action et tous les projets de la ville et de la métropole seront passés aux critères écologiques.

Moi, maire de Toulouse, je lutterai contre les émissions de gaz à effet de serre en proposant de véritables alternatives à la voiture : RER, Tram, prolongement de la ligne B jusqu’à Labège, réseaux de bus, plan vélo….

Moi maire de Toulouse avec les habitants j’engagerai la réflexion et l’aménagement dans tous les quartiers d’un véritable réseau de cheminements cyclable et piéton continu, sécurisé et adapté à toutes les nouvelles mobilités douces.

Moi, maire de Toulouse, j’inventerai une ville EN-VIE qui ressemblera à celle que l’on souhaite pour nos enfants.

Moi maire de Toulouse, la ville s’inventera dans les faubourgs.

Moi maire de Toulouse, j’aiderai l’écolier à comprendre et à aimer le monde qui l’entoure. Dans son assiette à la cantine, le plus possible de produits bio, des aliments de proximité.

Moi maire de Toulouse, je décréterai l’exception toulousaine culturelle. Financièrement, j’annulerai les coupes drastiques et rétablirai un niveau budgétaire qui leur permette de fonctionner.

Moi, maire de Toulouse, je soutiendrai de toutes mes forces les associations parce qu’elles sont riches de bon sens et de compétences, parce qu’à travers elles, elles sont le pouls de la ville.

Moi, maire de Toulouse, ma parole donnée sera une parole d’honneur. Toute promesse énoncée sera une promesse tenue.

Moi, maire de Toulouse, je ne ferai pas qu’entendre les habitants, je les écouterai. Ensemble, nous construirons la ville.

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.