top of page

À peine ouvert déjà dans Boudu

PAPI, c’est la nouvelle adresse qui donne un coup de jeune au quartier Saint-Cyprien. La première aventure gourmande de deux amis, Benoît et Léon, même pas la trentaine, qui revendiquent l’amour des bons produits avec un rien de nostalgie dans l’assiette. Profitons d’une pause déjeuner et d’un froid quasi-polaire pour aller se réchauffer à l’intérieur !




Première impression : ici, on aime les bonnes quilles ! Elles s’affichent fièrement sur les murs et dans le joli meuble en bois à l’entrée, au garde à vous.



Une entrée tout en légèreté pour commencer ce menu du midi affiché à 23 euros : carottes rôties au Zaatar, fromage frais, cacahuète des landes, et pickles d’oignons. Belle exécution, tout fonctionne bien, sans trop impressionner.



Tout en longueur et plutôt intimiste (j’ai compté une vingtaine de couverts), la salle laisse apparaitre une cuisine ouverte où les plats sortent à un rythme soutenu.



Mon plat, justement ! Un (petit) onglet de veau très fondant, le retour des carottes (cette fois en purée), quelques champignons shiitaké. Délicieux. Mais la merveille des merveilles, c’est cette sauce sucrée-salée apicius où l’on devine des notes de vin rouge, de soja, de miel. Tellement bon que j’aurais aimé une assiette un peu plus généreuse !



Grand prince, j’ai laissé à mon voisin de table le riz au lait (je le cite : « Il était fantastique ! ») pour plonger avec ma cuillère dans cette île flottante, tout en rondeur et en gourmandise, avec des blancs montés en neige qui ont gardé une fermeté appréciable. Un grand réconfort apporté à ma petite personne.


Alors, PAPI ?

Un peu plus qu’une « cantine de quartier » comme on peut le lire sur le menu ou la devanture, cette jeune table fait déjà preuve de maîtrise, quatre mois seulement après son ouverture. Un quasi sans-faute pour ce déjeuner, précis et appliqué.Il faudra maintenant revenir le soir pour découvrir les plats à partager, comme le veut la grande mode culinaire du moment. Pas si nostalgique que ça finalement PAPI, et bien dans son temps ! 9 Rue du Pont Saint-Pierre, ouvert midi et soir du lundi au vendredi

Comments


bottom of page