top of page
  • BOUDU

Coureur à l’extrême – Pierre Aoun

Dernière mise à jour : 17 janv.

Entreprendre est éreintant. Pour tenir, cheffes et chefs d’entreprises ont des hobbies qui font office d’exutoire. Pierre Aoun, directeur Général du Groupe LP Promotion parle running. 



Un héritage paternel ? Certainement.

Le promoteur toulousain Pierre Aoun est persuadé que l’activité sportive soutenue de son père lui a permis de conjuguer des années durant sa santé délicate avec sa vie professionnelle très dense de chirurgien. Admiratif de ce parcours, le directeur général de LP Promotion en a fait son mode de vie : « Je cours quatre à cinq fois par semaine, en extérieur, et par tous les temps. C’est un moment de bonheur. Je suis totalement déconnecté, et le téléphone est loin de moi », confie-t-il. La course est aussi, pour ce compétiteur, une occasion de retrouver son frère, entrepreneur comme lui : « Je fais toutes mes courses avec lui et il y a une rivalité naturelle et stimulante entre nous pour arriver devant l’autre ». Ils préparent en ce moment-même un trail en Transylvanie.


Âgé de 43 ans, Pierre Aoun a commencé à courir pendant son MBA en finance à New York. Depuis, il multiplie les marathons. « J’ai fait celui de Londres en 2h47 »raconte-t-il fièrement. Il essaierait bien d’améliorer cette performance si ses responsabilités et les 250 salariés de l’entreprise n’occupaient pas le plus clair de son temps. « Le marathon, c’est l’épreuve de la vie sur 42 kilomètres. On passe par toutes les émotions. Mon premier marathon à New York a été le plus beau jour de ma vie compte tenu de l’adrénaline et des émotions ressenties. » Confidence surprenante pour un père de famille, mais qui témoigne d’un vrai besoin d’évasion par le sport. Depuis son arrivée chez LP en 2003, Pierre Aoun a converti de nombreux salariés à sa passion. Au point d’aménager dans leur emploi du temps des plages réservées au running et au sport. « Il y a des douches dans chaque agence, et des profs de sports dans les locaux chaque semaine. Le sport aide à prendre du recul sur les décisions que chacun prend dans sa vie personnelle aussi bien qu’au travail ». Le manager a ainsi pris l’habitude d’emmener ses équipes en séminaire à l’étranger, pour participer à des courses et des marathons. Rien de surprenant pour une entreprise qui sponsorise une centaine d’associations dont les deux tiers liées à une pratique sportive, au premier rang desquelles figure le Toulouse Football Club.


Pierre Aoun en train de courir.

Comments


bottom of page