top of page
  • BOUDU

Kévin Pellan. L’enfant du dessert

Le voyage de Granny Smith C’est le nom du dessert victorieux. Un travail qui a demandé beaucoup d’investissement et de travail en amont. Quand Kevin Pellan a découvert les produits de l’épreuve dans le panier, il n’a pas hésité une seconde : « J’ai tout de suite su ce que j’allais faire » assure-t-il.


Bac S et chocolat Avant la pâtisserie, Kevin Pellan est passé par la science et un Bac S, comme ses quatre frères et sœurs. Mais la cuisine le taraudait depuis longtemps : « Mon plus vieux souvenir dans la vie, c’est un gâteau au chocolat préparé avec ma mère ».


Vu à la télé Le jeune élève de Blagnac dit puiser son inspiration dans ses souvenirs, son histoire, les restaurants dans lesquels il a travaillé. Il prend exemple sur les grands chefs cuisiniers qu’on voit à la télé, et qu’il a eu le plaisir de rencontrer lors du championnat : « C’est impressionnant. Certains ont révolutionné la cuisine, et ils étaient là devant moi. Je n’avais pas envie de les décevoir ».


Un resto-jardin Kevin Pellan rêve d’ouvrir son propre restaurant. Il imagine un beau jardin où il cultiverait ses propres légumes. « De nos jours, il est essentiel pour le consommateur de savoir d’où viennent les produits. »

コメント


bottom of page