top of page

La table à (re)découvrir

Chaque mois, Le Mangeur Masqué pimente l'actu food ! Retrouvez-le également sur Instagram ( @le_mangeur_masque )


Peut-être n’avez-vous jamais pu y manger. Et pour cause : il faut impérativement réserver pour espérer obtenir une table chez Sagué, délicieux et discret petit restaurant coréen, positionné non loin du Palais de Justice. Les raisons du succès ? Un cocon charmant et reposant, préservé du vacarme assourdissant, entre coups de klaxon et coups de pelleteuses, d’un quartier qui se transforme. Un accueil humain et souriant, accompagné d’un service poli et plein d’attention. Et puis surtout, qu’est-ce que c’est bon ! À commencer par le plat traditionnel, le très nourrissant Dolsot Bibimbap, avec en son centre, un jaune d’œuf brillant comme un soleil qui vient éclairer tout ce qui l’entoure : les légumes, le bœuf mariné ultra fondant, avant d’aller chercher tout au fond de ce bol en pierre encore brûlant, un riz légèrement doré et croquant. De la fraîcheur aussi, avec pas mal de gourmandise, ramenée dans un dessert inattendu : le Dal Hotteok, sorte de pancake, rempli de graines (tournesol, courge, sésame) et surmonté d’une glace à la vanille. Tellement ravageur ! Et puis surtout (bis), vous n’en aurez pas pour très cher en sortant de table : 15/20€ le midi, à peine plus le soir. Alors ? On réserve ?123 Rue Achille-Viadieu, 31400 Toulouse.


En bref


Le Refuge   

Difficile de trouver une table aux Halles de la Cartoucherie. C’est blindé, H24. La solution ? Ce petit spot bien caché, positionné toutau bout de l’immense bâtimenten béton et en bois. C’est tenupar le club d’escalade The ROOF, et promis, les tarifs ne grimpent pas, eux ! 17€50 le menu déjeuner, et le dimanche, formule à prix dégressif pour faire profiter toute la famille ! Local, bon et varié, avec une carte qui change tousles jours. En voilà un très bon plan ! 10 place de la Charte des Libertés Communales.


Saoko     

À Toulouse, les coffee shop ont la cote. Ça ouvre de partout ! Petit café/latte/thé pour se poser tranquille le matin ou l’aprem, accompagné d’une bonne pâtisserie. C’est vraique c’est tentant. Vous trouvereztout ça dans ce charmant salonde thé qui a succédé à Canopéeet ses formidables Cinnamon Roll(les meilleurs de Toulouse à l’époque !). Bonne nouvelle : ceux de Saoko sont tout aussi fabuleux/moelleux avec un creamcheese au sirop d’érable à s’en lécher les doigts ! 28 rue des Couteliers.


Utopia borderouge      

Vous faites quoi ce soir ? Un petit ciné ? Ou plutôt un bon restaurant ? Et pourquoi pas les deux ? Direction la salle d’art et essai de Borderouge qui a ouvert depuis quelques mois son propre resto, en plein cœur du hall d’entrée avec sa déco follement surannée. Carte plutôt originale avec des plats qui puisent souvent dans le terroir alsacien (les patrons sont originaires de la région). J’y ai mangé notamment une excellente choucroute de la mer un midi. Et le soir, c’est tarte flambée ! 59 avenue Maurice Bourgès-Maunoury.



À picorer :


Le bar Les Darons va remplacer le mythique Filochard, près du Pont Neuf. Chaque mercredi soir, concert de jazz au Roof, le bar caché à l’étage du Florida (Place du Capitole). Le chef Guillaume Momboisse du restaurant Sept (rue Ozenne) retrouve son étoile Michelin. Success Story : après le comptoir rue des Filatiers, Mr Madeleine vient d’ouvrir une deuxième enseigne au 7 rue de Rémusat, près du Capitole. L’excellent bar à cocktail L’heure du Singe cherche son nouveau local, si possible avec terrasse !

Commenti


bottom of page