top of page
  • BOUDU

Le mystère Mithra – Musée Saint-Raymond

Divinité orientale majeure apparue en Perse et arrivée sous nos latitudes au Ier siècle dans les bagages des Romains, Mithra a longtemps fait l’objet d’un culte très répandu et entouré de mystère. Jusqu’à présent, aucun musée français n’avait pourtant consacré d’exposition d’envergure à ce dieu finalement méconnu. Le musée d’archéologie de Toulouse pallie ce manque, qui déploie à son rez-de-chaussée une multitude de vestiges, objets et gravures relatifs à son culte. On y contemple en particulier une sculpture de Sidon, prêtée par le Louvre. Y figure Mithra tuant le taureau, posture qui explique que le culte rendu à ce dieu à tunique plissée et bonnet phrygien consiste à sacrifier un taureau en lui transperçant le cœur avec un glaive. Rien de moins que l’origine du taurobole. Comme à l’accoutumée, le musée Saint-Raymond fait le grand écart entre rigueur scientifique et culture pop : l’exposition, labellisée Exposition d’intérêt national par le ministère de la Culture, consacre une grande partie de son propos à la présence de Mithra dans la bédé, les romans et les séries. Et comme à l’accoutumée, c’est très réussi.

Le mystère Mithra. Plongée au cœur d’un culte romain – jusqu’au 30 octobre au musée de l’archéologie de Toulouse / Saint-Raymond.

Comentários


bottom of page