top of page

Liv Bellugio

C’est l’un des visages de la scène drag toulousaine : Livia, alias Livio Bellugio sur scène, a co-fondé le collectif de La Maison Clinquante.


Le drag, aujourd’hui, c’est sa vie. Cheveux bruns et frange courte, Livia a passé plus de quinze ans à faire de la scène son métier, au théâtre, dans le monde du burlesque puis du drag. Auprès de « parents punks » , entre Bourges et un écovillage du Jura, elle a grandi « au milieu des punks, des toxicos, des gens qui avaient de grosses motos ». Un parcours théâtre au lycée, suivi d’une fac en art du spectacle, à Montpellier, Liv découvre le Conservatoire, une institution qui lui a parue « sexiste, raciste, violente. On nous traumatisait pour jouer, ou on se servait de nos traumatismes ». En parallèle, elle découvre la pédagogie par le théâtre, et voit une manière d’aborder le socio-culturel par le prisme de l’art. C’est à Paris qu’elle tombe amoureuse du burlesque : « J’avais envie de ne plus être l’objet érotique mais le sujet, et de décider de ce que je veux érotiser ou non. »  Celle qui a grandi avec des représentations de personnes LGBT+ très fortes garde en elle quelque chose de punk. « J’ai un tempérament très anarchiste, mais avec un cadre »  rit-elle.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à boudulemag.com pour continuer à lire ce post exclusif.

Comments

Couldn’t Load Comments
It looks like there was a technical problem. Try reconnecting or refreshing the page.
bottom of page