top of page
  • BOUDU

Municipales : RDV après l’été

L’épidémie de Covid-19 s’est invitée dans les tous derniers instants de la campagne municipale. D’abord en conduisant les principaux candidats à annuler leurs grands meetings publics ; ensuite en faisant planer un doute sur la tenue du scrutin jusqu’à la veille du jour fatidique. Mais les électeurs toulousains ont bien été appelés aux urnes, comme l’ensemble des Français. Comme on pouvait s’y attendre, le taux de participation a été exceptionnellement bas avec seulement 36,6 % de participation. Dans quelle mesure cette abstention record a-t-elle pesé sur le résultat ? Nul ne le sait. Force est néanmoins de constater que celui qui était annoncé comme le grand favori du scrutin, à savoir Jean-Luc Moudenc, est sorti plus fragilisé que jamais de ce premier tour avec à peine un peu plus de 36 % des suffrages. Car si son principal challenger, Antoine Maurice, se situe à une distance respectable (28 %), le cumul des trois listes de gauche (avec celle conduite par Nadia Pellefigue et celle de Pierre Cohen) dépasse les 50 %. La politique n’étant pas de l’arithmétique, rien n’est joué. Mais l’espoir est permis pour les opposants au maire sortant… à condition que la dynamique de mars se prolonge jusqu’en juin… voire jusqu’en septembre ! Si à l’heure où nous publions ces lignes le second tour est toujours envisagé le 21 juin, il y a en effet fort à parier qu’il aura lieu après l’été…

bottom of page