retour haut de page

ENQUÊTE

La fabrique du suspense

PAR Agathe RENAC
Temps de lecture 6 min

À l’occasion du festival Toulouse Polars du Sud du 12 au 14 octobre, l’écrivain Pierre Lemaitre livrera ses « 10 commandements pour écrire un polar ». Pour se mettre au diapason, Boudu a mené sa propre enquête en demandant à deux auteurs de polars, les Toulousains Olivier Norek et  Céline Denjean, et l’un des grands pontes du genre Franck Thilliez s’il y a une règle à suivre quand il s’agit de tenir les lecteurs en haleine.

Tout amateur de polars qui aime à se faire peur avec les histoires des autres finit un jour par s’interroger sur la fabrique du suspense et les méthodes mises en place par leurs auteurs préférés pour élaborer des scenarii toujours plus surprenants. C’était le cas de Franck Thilliez. Avant d’écrire, il adorait se faire peur. « J’ai toujours regardé énormément de films policiers et d’horreur. J’étais fasciné par les frissons qu’ils suscitaient. » Puis, les énigmes qu’il résolvait face à son écran de télévision ou en dévorant des polars ont fini par lui donner l’envie d’écrire ses propres histoires. « Celles que j’imaginais étaient sûrement un mélange de tout ce que j’avais pu lire et voir. »

Quand je passe une heure avec des professionnels, c’est comme si je lisais un livre de 500 pages. 

Céline Denjean, elle, trouve l’inspi-ration dans le monde réel. « Mes histoires peuvent être tirées de faits-divers. Le bon sujet, c’est celui qui revient sans cesse en tête. Celui qui interpelle, qui interroge. »
Tous deux ne mènent des enquêtes que dans leurs romans. Si Céline Denjean a une formation d’éducatrice spécialisée, Franck Thilliez a quant à lui suivi un parcours scientifique. De quoi comprendre la psychologie humaine ou flirter avec des sujets tels que le don d’organe et les épidémies. « Cette première carrière me sert tous les jours, explique l’écrivain. Mon esprit scientifique me permet de résoudre des problèmes et de construire des histoires complexes. Sans les sciences, je n’aurais jamais commencé à…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.