top of page
  • BOUDU

Dîtes-le quand même #14

Google nap D’après une enquête réalisée au doigt mouillé par Boudu, vous avez 9 chances sur 10 de vous entendre dire à la première pause vapotage de septembre : « C’est fou le temps que j’ai gagné sur la route cet été avec Waze ». Réagissez sobrement. Apprenez à cet utilisateur suffisant que les riverains du chemin d’Uliet, à Cornebarrieu, ont subi cet été un flot continu de bagnoles déviées de la nationale par l’appli routière de Google. Remerciez-le ensuite d’avoir gâché la sieste de pauvres gens qui n’avaient rien demandé à personne, et crachez votre vapeur dans le silence.

Tournées d’été D’après un sondage mené au pifomètre auprès d’un échantillon pas du tout représentatif de mecs qui passaient par là, il y a de fortes chances que votre patron participe au premier afterwork de l’année parce qu’il a lu sur LinkedIn que c’était bon pour la cohésion des équipes. Pour qu’il paie l’addition à coup sûr, évoquez Macron qui a rincé les pochards d’un bistrot de Camaret après la victoire des Bleus contre le Pérou ; et Bigflo et Oli qui ont fait de même au Puy-en-Velay pour le public d’un festival le soir de la finale. Achevez ce récit les yeux mouillés en soufflant « Ça, c’est du team building ».

Hélice hélas D’après une étude menée a vista de nas par téléphone auprès d’abonnés absents, 30% des Toulousains auront couru au cinéma au mois d’août voir Tom Cruise faire des cascades au-dessus de Paris dans le 6e volet de Mission Impossible. Toujours selon la même source, seulement 2% de cet échantillon savait que l’hélico piloté par le Passe-Partout scientologue dans la scène la plus spectaculaire du film, n’est autre qu’un Airbus Caracal, loué 30 000 euros la journée à la production du film par l’armée française…

Bourre-pif D’après une consultation éthylique publiée dans Cœur de picrate, le magazine des cavistes qui se prennent pour des artistes, vous avez 80% de chances de croiser à la rentrée un gugusse ou une nunuche qui a goûté cet été au Vindigo, ce vin bleu andalou 100% chardonnay commercialisé en France par une boîte de Sète. « C’est naturel, sucré et très festif », qu’on vous dira. Attendez tout de même la phrase « C’est très facile à boire, très féminin en somme », avant de sortir la boîte à gifles.

bottom of page