top of page

Hotte stuff

Cette année encore, des dizaines de milliers de flemmards offriront le Goncourt à leurs proches pour Noël. Pour vous éviter cette faute de carre, huit libraires et disquaires toulousains parmi les plus inspirés dévoilent le titre qu’ils glisseront cette année sous le sapin à l’attention de ceux qu’ils aiment. Le tout, sans être tenus de choisir une nouveauté.


Série B 

Le choix de Renaud Layet

La Ville des Morts, par Sara Gran – éditions Le Masque et Points


POLAR  | À l’éternelle question du héros de roman préféré, je réponds toujours par un drôle de cocktail. Qu’obtient-on en confrontant un grand détective à la Sherlock Holmes à des enquêtes dignes d’un privé hard-boiled à la Sam Spade ? Réponse : l’épatante Claire DeWitt, plus grande détective du monde complètement à la dérive. Une héroïne à la vie en miettes qui, malgré les énigmes personnelles sans solution ou, pire, sans mystère, refuse de sacrifier ses (dés)illusions de détective de roman à la triste réalité du crime.


16 rue Saint-Ursule à Toulouse – librairieserieb.fr


Le Chameau sauvage 

Le choix d’Elias Farès

Les 9 vies extraordinaires de la princesse Gaya, par Régis Lejonc – éditions Little urban

Jeunesse  | Coup de cœur pour cet album illustré, qui séduira petits et grands. C’est un voyage à travers le temps et l’espace auquel nous convie cette princesse Gaya, au fil de ses 9 réincarnations qui réinventent avec brio les traditions des contes du monde entier. Portés par les illustrations splendides de Régis Lejonc, dans un écrin grand format qui en renforce le pouvoir d’immersion, les textes sont signés par de grands noms de la littérature jeunesse. Envoûtement garanti.À partir de 9 ans. 


43 av. des États-Unis à Toulouse – librairielechameausauvage.fr


Comptoir du rêve 

Le choix de Cyrille Cotelle 

Le voyage de Shuna, par Hayao Miyazaki – éditions Sarbacane

ROMAN GRAPHIQUE  | Vous connaissez Hayao Miyazaki grâce au studio Ghibli, découvrez Le Voyage de Shuna. C’est une œuvre intergénérationnelle magnifiquement dessinée. Une histoire inspirée d’une légende tibétaine, entre roman graphique et manga. Suivez Shuna dans un voyage initiatique, à la recherche d’une nouvelle céréale afin de sauver son peuple de la faim. Suivez mon conseil de lecture afin que je fasse germer en vous l’amour de la culture asiatique et du manga !  Un livre à offrir et à s’offrir !


25, 40 et 42 rue de Rémusat à Toulouse – librairiecomptoir-dureve.fr

 

Jim’s Prophecy 

Le choix de Thierry Genibre, alias Brock Landers 

The Other People Place – pat Lifestyles Of  The Laptop Café (WARPLP90, 2001)

VINYLE ÉLECTRO  | Un classique du catalogue du légendaire label anglais Warp. Produit par le non moins cultissime James Stinson, membre du duo de Detroit Drexciya, qui étrangement décèdera un an jour pour jour après la sortie de l’opus, ce double album d’électro, au sens propre du genre, à la fois profond, subtil et cotonneux, est à mon sens une porte d’entrée parfaite pour tous les néophytes du genre.


Magasin-autobus garé place de Légion d’Honneur à Toulouse


Privat 

Le choix d’Anaëlle Rousseau  

Sauvage, par Julia Kerninon -Editions L’Iconoclaste

ROMAN  |  À 15 ans, Ottavia sait qu’elle deviendra une cuisinière émérite. Prête à marcher dans les pas de son père, elle souhaite s’émanciper de sa famille afin de suivre ses rêves. Des années plus tard, elle a fondé une famille et ouvert son propre res-taurant. Ottavia s’enferme alors dans l’invention de nouvelles recettes qui vont la faire vibrer à nouveau, jusqu’à ce qu’un fantôme du passé ébranle ses convictions. Ce roman touchant aborde la passion d’une vie et le désir d’y arriver quoi qu’il en coûte.


14 rue des Arts à Toulouse – librairieprivat.com



Croc Vinyl 

Le choix d’Eugène et Richard 

Keep on Falling, par Vox Low – label Bron Bad

VINYLE COLD WAVE  |  Fini de rire. Le choix de Croc Vinyl se porte sur le nouvel album de Vox Low Keep on falling, du label parisien Born Bad. Le combo parisien se tourne de plus en plus vers la froideur qui faisait les riches heures musicales de l’Angleterre des années thatchériennes, mais qui avait très peu droit de cité en France. À l’image de Gwendoline ou de Frustration, Vox Low produit une musique aux faux airs de Joy Division, Fad Gadget, et lorgnant parfois un peu plus loin avec des claviers proches de Ray Manzarek des Doors. Avec ce deuxième LP, Vox Low, frappe fort dans la mémoire collective et restera un petit moment sur vos platines. Disque anxiogène, non. Nécessaire, oui ! Ils sont naturellement appréciés Outre-Manche, alors qu’attendons-nous et à quand un concert à Toulouse


7 Rue des Lois à Toulouse – facebook.com/crocvinyl


Ostal d’Occitània 

Le choix de Yoann Algans 

Histoire de l’Occitanie : le point de vue occitan, par Philippe Martel – éditions Yoran Embanner


RÉGIONALISME  |   Vivre à Toulouse, c’est vivre en Occitanie. Mais de quelle Occitanie parle-t-on ? Il en existe deux : la région certes, mais aussi un espace plus vaste, celui de la langue d’oc qui va de l’Atlantique au piémont, et du Massif Central aux Pyrénées. Pour découvrir cet espace autrement que par les manuels scolaires, je vous propose la lecture d’Histoire de l’Occitanie, le point de vue occitan, de Philippe Martel. Une entrée en matière passionnante et éclairante, des origines à nos jours. 


11 rue Malcousinat à Toulouse – libraria.latutadoc.com



Le Laboratoire 

Le choix de Cédric Barbe 

Hindsight is 50/50, par Ghost Woman


VINYLE GARAGE ROCK  |  Bien que Hindsight Is 50/50 soit le 3e album de Ghost Woman en 18 mois, le compositeur et multi- instrumentiste Evan Uschenko estime qu’il s’agit du premier album qui « capture enfin la vraie nature du groupe ». Enregistré principalement en live en trois jours dans les studios analogiques Kerwax en Bretagne par Chris-tophe Chavanon (The Good Damn), il y a une confiance et une assurance qui semblent s’appuyer sur le premier album éponyme de 2022 et son successeur Anne, If. Dans l’ensemble, l’album est plus sombre et plus dense que les précédents, mais le son et l’ambiance de cet album sont plus proches de ce que le pro-jet était censé être lorsqu’il a été lancé en 2016, réalisant enfin la vision créative de Ghost Woman. Les voix sont trempées dans la réverbération et le sens est sou-vent suggéré plutôt qu’explicite. Les guitares sont plus lourdes et les voix moins facilement discernables, mais Uschenko estime que « Les voix ne sont pas importantes. Nous préférons ne pas être compris. »


9 rue de la Bourse à Toulouse – discogs.com

Comments


bottom of page