top of page
  • BOUDU

Picasso : Pablo d’honneur

Une fièvre picassienne contagieuse brûle les musées du pays. Après l’exposition du début d’année au Mucem de Marseille consacrée à la collaboration de Picasso avec les Ballets russes, et avant celle, très attendue, du musée d’Orsay célébrant les périodes bleu et rose du cubiste à marinière (à partir du 18 septembre), on peut encore visiter l’expo 100% Guernica au musée Picasso de Paris (jusqu’au 29 juillet) et la touchante rétro Matisse et Picasso, la comédie du modèle au musée Matisse de Nice jusqu’au 29 septembre. Pour nous autres Occitans, le grand rendez-vous aura lieu au musée Fabre de Montpellier, pour l’expo Donner à voir, insérée au cœur de Picasso Méditerranée, une opération internationale de mise en valeur de la richesse des liens unissant Picasso et la Méditerranée, qui court jusqu’en 2019. La grande vertu de l’expo montpelliéraine nourrie d’œuvres venues du monde entier et cadencée au rythme d’une quinzaine de périodes artistiques, c’est sa relecture adroite de l’œuvre du maître, et l’ordre qu’elle met dans le foisonnement stylistique de celui qui a écrasé le XXe siècle de son génie. On se sent tiré vers le haut par la clarté du propos et la pertinence du choix des œuvres, issues du fonds Picasso, mais aussi de musées européens, américains et de collections privées. Sans conteste la plus belle expo de l’été en Occitanie.

Picasso – Donner à voir – Du 15 juin au 23 septembre au Musée Fabre (Montpellier)

bottom of page