top of page

ORMAIN : Potes de luxe

Deux ans après le lancement de leur maison de seconde main de luxe ORMAIN, les Toulousains  Romain Gea  et  Brayan Taoui ont ouvert leur premier showroom rue Saint-Antoine-du-T.


Alors que le luxe cible de plus en plus les jeunes, la passion pour la mode de Romain et Brayan naît d’un premier achat. Une ceinture Hermès pour commencer, puis un hoodie, une paire de chaussures et enfin des bijoux. Loin de l’univers du luxe, Romain est ingénieur dans un cabinet de conseil, Brayan est technicien SNCF. Les deux amis de 26 ans se sont rencontrés lors d’un stage pendant leurs études et se sont installés en colocation. Bien qu’ils trouvent du plaisir dans leur métier respectif, ils nourrissent un objectif commun : lancer leur propre entreprise dans ce domaine qui les passionne.

En 2021, alors qu’ils s’intéressent à la revente de leurs articles, ils sont confrontés au seul intermédiaire à Toulouse : les dépôts ventes classiques, peu pratiques et à la commission importante. Les deux amis y voient une opportunité : « Si ça n’existe pas à Toulouse aujourd’hui, on a qu’à s’y mettre » explique Brayan. Tandis que la seconde main se cantonne à des articles abîmés et souvent démodés, Brayan et Romain décident de proposer le service qui leur manque. Des articles, de qualité, actuels, doublés d’une expérience client semblable à celle de première main. Un an plus tard, ils lancent ORMAIN, le tout premier site de revente de produits de luxe de seconde main, proposant un accompagnement inspiré des grandes maisons qu’ils admirent.

« Juste avant le lancement, nous étions en voiture de retour de Biarritz, et j’ai demandé à Romain : “ Tu penses que ça va marcher ?” Lui me répond : “Avec du travail, ça ne peut que marcher.” » se souvient Brayan. Le chemin parcouru ne fait que donner raison à son associé. Alors que la boutique en ligne s’étend rapidement à l'étranger, Brayan et Romain sont repérés par les Galeries Lafayettes et ouvrent un pop up store qui connaît un franc succès. Cette forte demande les pousse à imaginer des locaux à Toulouse, mais les éloigne cependant de la boutique avec pignon sur rue, « ingérable dans l’état actuel des choses ».

C’est au deuxième étage de la rue Saint-Antoine-du-T qu’ORMAIN pose finalement ses bagages. L’appartement d’une centaine de mètres carrés est transformé en showroom intimiste où Brayan et Romain peuvent recevoir leur clients. « C’est un lieu où on se sent bien et où on peut prendre notre temps » expliquent-ils. Prendre le temps, c’est ce qui a manqué à Brayan et Romain ces deux dernières années : « Tout s’est enchaîné très vite. On n'a pas du tout l’impression d’en avoir profité » explique Romain. L’inauguration de ce showroom est l’occasion d’enfin souffler un peu. Pour la suite, les deux amis imaginent bien une boutique à Toulouse, mais ne veulent pas brûler les étapes : « C’est important de ne pas se perdre, et de savoir profiter. »

Commentaires


bottom of page