top of page

DJ Mayday : Un mec en platine

Il connaît le hip-hop local sur le bout des doigts. Depuis plus de 20 ans, Mehdi Maghjouj alias DJ Mayday , fait tourner ses vinyles à Toulouse pour les rappeurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain. 


Mehdi Maghjouj alias DJ Mayday  Photo : Orane BENOIT
Mehdi Maghjouj alias DJ Mayday Photo : Orane BENOIT

Début mars. Les fenêtres sont ouvertes, le soleil est doux. Sur la table du salon, Mehdi Maghjouj déballe méticuleusement ses platines. Autour de lui, tout un tas de babioles qui prennent la poussière. Au mur, des étagères croulent sous le poids des vinyles. Il est souriant. « Comme toujours », diraient ses amis. Depuis plus de 20 ans, il fait danser les Toulousains et briller les vedettes locales du hip-hop. Il est né d’une histoire d’amour entre une Parisienne et un étudiant marocain qui a rompu avec les traditions : « En France, mon père est vu comme un bon samaritain, mais pour sa famille au Maroc c’est un rebelle. » Mehdi a le sentiment d’avoir entretenu cette rébellion en devenant notamment DJ.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à boudulemag.com pour continuer à lire ce post exclusif.

留言

無法載入留言
似乎有技術問題。請重新連線或重新整理頁面。
bottom of page