retour haut de page

LES BOUDUCONFINÉ(E)S

Romain Ntamack : Cuisine, physique et Playstation


Temps de lecture 3 min

Dis-moi comment tu te confines et je te dirai qui tu es. Aujourd’hui Romain Ntamack, ouvreur du Stade Toulousain et du XV de France.

Où êtes-vous ?
Chez des amis pour éviter de m’ennuyer pendant cette période qui risque d’être longue.

Comment vivez-vous le confinement ?
Pour l’instant plutôt bien. Je ne suis pas seul et nous avons de quoi nous occuper.

Que faites-vous de vos journées ?
Souvent la grasse matinée. Je prends mon temps pour me lever, puis je travaille physiquement. Sinon, je joue à la Play, aux cartes etc.

Que faites-vous de vos nuits ?
Le plus souvent je dors.

Que regardez-vous ?
Des séries. La dernière en date : Validé, sur Canal +.

Qu’écoutez-vous ?
Du rap US chill, c’est ma musique du moment.

Que lisez-vous ?
Je lis très peu.

Que mangez-vous ?
Je varie beaucoup. Avec mes amis on aime bien se faire à manger, c’est sympa.

Les bons côtés du confinement ?
On peut recharger les batteries. Prendre un peu plus de temps pour soi (ou sa famille) que d’habitude

Les mauvais ?
Les journées se ressemblent. On ne peut pas faire les activités ou les sorties qu’on a l’habitude de faire.

Ce qui vous manque le plus depuis que vous êtes confiné ?
Se retrouver entre amis en terrasse autour d’un verre et discuter de tout et de rien. Et forcément, jouer au rugby.

Votre source principale d’information.
La télé et le téléphone.

Quelle est la première chose que vous ferez, le premier lieu où vous vous rendrez, quand tout cela sera fini ?
Un bon au resto, en terrasse, avec des amis.

La personne qui vous inspire le plus de respect depuis le début de ces événements ?
Forcément le personnel médical qui fait tout pour sauver des vies. J’admire leur courage, et je leur tire un immense coup de chapeau.

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.